fbpx

Que faire en situation de crise ?

Comment réagir quand on est entrepreneur et qu'il n'y a pas d'activité ? Gérer ses dépenses, ses revenus, revoir sa stratégie pour booster son business... Un article signé J'aime la paperasse #entrepreneuriat #businesstips

Je ne m’étale pas sur l’actualité du moment, beaucoup d’autres média se chargent bien de véhiculer l’aspect anxiogène de la situation actuelle. Non, ce que je veux, c’est t’apporter une bulle d’air. Si je peux contribuer à t’aider à traverser des temps difficiles, j’en serai ravie !

Et il faut bien avoir conscience que la vie d’entrepreneur est pleine de rebondissements. Si on recherche la tranquillité, l’assurance d’un revenu fixe chaque mois, un quotidien parfaitement huilé et prévisible eh bien… on ne devient pas travailleur indépendant.

Parce qu’une qualité indispensable quand on est son propre patron, c’est de savoir s’adapter.

Par contre, il n’y a aucune raison que tu gères tout dans ton coin, les conseils, l’entraide et le partage d’expérience sont précieux.

Alors, à toi qui te demandes que faire en situation de crise, je partage avec toi 5 idées.

1 | Objectif : réduire les dépenses

On sait tous l’importance d’une bonne gestion financière au quotidien, et ce n’est pas le sujet du jour. Ce n’est pas le moment de donner des leçons de morale ou de porter des jugements : quand ça va mal, il faut trouver des solutions. Et tout le monde peut connaître des difficultés à un moment ou un autre.

Donc, pour limiter la casse, c’est le moment de regarder de très près ce qui se passe au niveau de tes dépenses.

À partir de tes relevés de banque, tu peux retrouver chacune de tes dépenses :

  • Les dépenses courantes (dont tu n’as pas forcément une idée précise du montant),
  • Les dépenses ponctuelles,
  • Les abonnements,

Pour chacune d’elles, analyse la pertinence :

  • Est-ce une dépense nécessaire ?
  • Utile ? Dans quelle mesure ? Quel est le bénéfice ou le retour sur investissement ?
  • Peux-tu réduire le montant ? As-tu des alternatives pertinentes ?
  • Peux-tu suspendre ou reporter le paiement ? supprimer la dépense ?

En faisant ce travail, tu peux avoir de sacrées surprises…

Avant d’écrire cet article, j’ai réalisé ce travail et j’ai trouvé une assurance devenue inutile et dont la résiliation n’avait pas été prise en compte. Un tout petit montant : 9,90 €.

Sauf que multiplié par 72 mois, cela fait… 713 € pour une assurance absolument inutile. Tu vois un peu ?

Pour les abonnements, c’est pareil : 10 euros par-ci, 15 euros par-là, cela finit par faire une belle somme. Il y a des abonnements sans engagement que tu peux interrompre sans problème, quitte à les reprendre dans 2 ou 3 mois quand cela ira mieux ou simplement quand tu en auras vraiment l’utilité.

En passant, profite pour noter la date de renouvellement : cela t’évitera de te rendre compte que tu veux le résilier, juste 2 jours après le paiement de la facture annuelle. Ainsi, tu sauras à quel moment réévaluer l’utilité et la pertinence de la dépense avant son renouvellement.

Mettre ses prélèvements sur pause, c’est aussi valable pour les crédits. En situation d’urgence, reporter une échéance de crédits, cela peut te donner un peu d’air en attendant de trouver des solutions.

Pour les logiciels, il faut voir si tu utilises vraiment les fonctionnalités payantes, et parfois c’est l’occasion de migrer vers une autre solution. Bien sûr, quand tu pèses le pour et le contre, tu dois tenir compte des bénéfices réels et de ce que va te coûter le changement.

Payer moins cher une solution moins performante qui te fera perdre du temps tous les jours, nuire à ta productivité et par extension t’empêcher de générer plus de revenus… Ce n’est pas un bon plan !

Pour t’aider dans cet exercice, je t’ai préparé un canevas à suivre pour analyser tes dépenses et faire des économies.
Clique ici (ou sur l’image) pour le télécharger.

2 | Objectif : renflouer les caisses

Pas besoin d’être un as en mathématiques pour savoir que pour avoir plus d’argent sur ton compte, tu as deux options : dépenser moins ou gagner plus.

Arrêtons-nous donc sur ce deuxième axe : faire entrer des sous.

En règle générale, gagner plus d’argent est plus compliqué que réduire les dépenses. Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut balayer ce point d’office.

Voici quelques pistes pour faire entrer de l’argent plus ou moins rapidement :

  • Tes factures impayées : bon, quand on est dans un moment particulier où c’est compliqué pour tout le monde, ce n’est pas forcément la meilleure piste. Mais en temps normal ou si tu as des clients qui se portent mieux que toi… Go ! Les relances peuvent être fructueuses.
  • Les aides : aides à la création, aides exceptionnelles, aides pour les entreprises en difficultés… Ne néglige pas les aides pour t’aider à démarrer ou à te sortir d’une mauvaise passe.
    Je ne connais pas tous les dispositifs qui existent, mais n’hésite pas à te tourner vers les différentes administrations pour voir ce qui est possible. Au pire, tu auras un refus, au mieux, tu auras un coup de pouce.
  • Des produits ou prestations : c’est peut-être le moment d’être créatif, et de proposer un nouveau produit, une nouvelle prestation, toucher un nouveau marché, etc. pour avoir une rentrée d’argent ?

3 | Repenser sa stratégie

Au quotidien, on est tellement pris par tout ce que l’on a à faire dans son entreprise qu’on peut oublier de jouer son rôle… de chef d’entreprise.

Parce qu’en réalité, être entrepreneur, ce n’est pas seulement la liberté de ne pas avoir de patron. C’est aussi (surtout) être le seul responsable de la stratégie.

Que vends-tu ? À qui ? À quel prix ? Par quel canal ? Avec quelle communication ?

Quels sont tes points forts ? Tes points à améliorer ?

Ce peut être l’occasion de tout mettre à plat pour voir ce qui fonctionne et mérite d’être amplifié, ou au contraire ce qui ne marche pas.

Un arrêt ou un ralentissement de ton activité, c’est du temps pour prendre du recul et réfléchir. Mais c’est aussi du temps disponible pour des actions stratégiques qui prennent du temps.

Si tu as une activité sur le web, tu sais à quel point il peut être chronophage de mettre en place une ligne éditoriale, de créer des contenus, de travailler une page de vente, de préparer ta communication d’une façon générale.

Du coup, si tu disposes de temps pour te focaliser sur un aspect de ton entreprise, l’analyser et l’améliorer… Tu vas probablement y gagner !

Surtout, pour que ce soit efficace, rappelle-toi que l’objectif doit se traduire en termes de résultats.

Le but n’est pas d’avoir une belle page sur ton site web, mais une page efficace auprès de tes prospects.

Le but n’est pas d’avoir beaucoup d’abonnés sur les réseaux sociaux, mais une audience « qualifiée » : des personnes susceptibles d’interagir, acheter ou promouvoir ta marque.

Bref, je pense que tu saisis l’idée : il ne faut pas se tromper d’objectif et viser des résultats profitables à ton entreprise.

4 | Se réorganiser

Quand on est entrepreneur, être organisé ne fait pas forcément partie des qualités essentielles mais… tout de même il vaut mieux le devenir.

Et comme on est en perpétuel mouvement, eh bien, une organisation qui fonctionne, c’est aussi une organisation qui s’adapte.

Evidemment, cela ne se met pas en place du jour au lendemain. Il faut du temps pour concevoir son organisation, l’expérimenter, voir ce qui nous convient ou pas, l’adapter, etc. Et il y a des moments où c’est plus compliqué de maintenir un fonctionnement efficace.

Du coup, si ton activité ralentit, tu peux en profiter pour travailler sur l’organisation de ton entreprise.

As-tu des process en place ? Sont-ils structurés et cohérents (tu connais clairement la marche à suivre, ou bien à chaque fois tu te reposes les mêmes questions pour savoir que faire et comment ?)

Tes outils sont-ils adaptés ? Pourrais-tu gagner du temps ? Que peux-tu automatiser ?

Pense aussi à ton espace de travail. Tu as peut-être besoin de faire du tri ? Sans forcément aller jusqu’au minimalisme, il faut reconnaître que faire du vide fait aussi du bien à l’esprit !

Ou peut-être aménager ton bureau, surtout si tu travailles à la maison ? Disposer d’un véritable espace dédié à ton activité professionnel, de préférence dans une pièce à part, ça augmente tout de suite ton efficacité.

Tu peux mieux te concentrer, mieux t’installer (ton dos te remerciera !), et créer ton atmosphère pour te sentir mieux !

Certains au contraire auront besoin de changer d’air pour être plus efficaces. À défaut de pouvoir sortir de chez toi… tu peux tester les différentes pièces de ton appart/ta maison (désolée si tu vis dans un studio, il va falloir être créatif) !

Il y a énormément de façons d’améliorer son organisation, et c’est un investissement qui porte des fruits dans la durée.

5 | D’habitude, tu n’as pas le temps…

Franchement, combien de fois te surprends-tu à dire ou penser que tu n’as pas le temps ?

Je suis sûre que tu as une montagne de choses à faire « un jour », quand tu seras plus disponible, ou des choses vraiment importantes, que tu gagnerais à faire, mais… Tu n’as pas le temps, pas le temps, pas le temps !

Bon, alors quand tu as ENFIN du temps devant toi, c’est l’occasion hein 🙂

Je vais déjà te donner une astuce. Si tu as l’habitude de tout noter, tu as certainement déjà une liste de ces choses en attente. Sinon, dégaine papier et crayon, et au boulot !

Liste tout ce que tu peux, que tu aimerais faire, que tu dois faire, que tu voudrais faire…

J’insiste, note tout ce qui te vient à l’esprit.

Et phase 2 : fais du tri.

Sur ta liste, il y a forcément des choses dont l’intérêt est limité, des choses que tu n’as pas réellement envie de faire, des choses dont tu croyais avoir besoin et finalement non, des choses prioritaires et d’autres moins, etc.

Seconde astuce : élimine d’abord ce qui est rapide. L’avantage est double : tu réduis drastiquement ta liste, et tu as la satisfaction de petites victoires qui s’accumulent. C’est bien plus encourageant pour démarrer qu’attaquer une tâche qui te rebute et va durer plusieurs jours !

Pour finir, voici quelques suggestions de ces choses que l’on n’a pas le temps de faire au quotidien et pourtant… :

  • Te former ! Si tu es adepte des formations en ligne, je suis sûre que tu en as une ou deux sous le coude à terminer. Sinon, c’est peut-être le moment de trouver ta future formation et même de te la faire financer grâce à tes droits à la formation professionnelle ?
  • Trier tes papiers. Ouais, pas fun, mais pouvoir trouver un document en 1 minute chrono, c’est cool.
  • Trier tes mails. La boîte de réception vide, les mails bien classés, c’est top aussi non ?
  • T’occuper de l’administratif (avoue, tu as toujours quelque chose en retard ou à moitié fait).
  • Echanger avec tes clients/fournisseurs/prestataires/collaborateurs.
  • Faire une vraie coupure.
  • Trier ton disque dur/ton smartphone.
  • Mettre en place un bon système de sauvegardes.
  • Lire. Des livres, des articles de blog…
  • Trier tes enregistrements sur Facebook ou Instagram.
  • Prendre de l’avance dans tes créations.
  • Développer ton réseau.
  • Mettre à jour tes articles de blog.
  • Préparer quelque chose d’inhabituel pour tes clients/ton audience.

Avant de partir ou de lire d’autres articles du blog, n’oublie pas de télécharger ton bonus (inscription facultative) !


Laisser un commentaire

Retour haut de page