Bullet journal : mon outil d’organisation ultime

Le bullet journal : outil d'organisation ultime #jaimelapaperasse #entrepreneuriat #blog

 
 

Le bullet journal, tu connais ? Ce concept d’agenda multifonction est devenu carrément tendance depuis quelques années.

Soyons clairs dès le début : je déteste la mode. Avoir ou faire quelque chose parce que c’est « le truc du moment », c’est le meilleur moyen de me faire fuir (et pour une fois j’arrive à courir vite).

Donc si j’aime mon bujo (le nom intime du bullet journal) au point de le considérer comme précieux, indispensable, et que je te le présente aujourd’hui c’est parce que vraiment… je ne peux pas m’en passer !

 
 

 
 

1 | Bujo, bullet journal, mais qu’est-ce que c’est ?!

 
 

Le terme de bullet journal est apparu ou du moins a été popularisé par Ryder Carroll.

Son idée, c’était de tout noter chaque jour dans un carnet avec un système de puces structuré.

Chaque jour. Je crois que c’est un point très important dans son concept.

 
Ainsi, non seulement il ne risquait pas d’oublier quoi que ce soit, mais comme il reportait chaque jour les tâches de sa to do list qu’il n’avait pas faites… cela le motivait à les faire plutôt que de les réécrire de jour en jour.

Bon. Chacun son truc, voilà pour la présentation pour rendre à César ce qui appartient à César.

 
En ce qui me concerne, il y a belle lurette que j’ai abandonné l’idée de l’agenda classique. Dès les années lycée, j’utilisais un cahier à spirale sur lequel j’inscrivais mes devoirs et autres notes pour avoir une vision globale.

Finalement, la base du bujo était déjà là.

 
Plus tard, face à tout ce que j’avais à gérer entre mon foyer et mes projets, j’ai eu besoin de quelque chose de plus structuré mais sans abandonner mon cahier tout-en-un.

Le concept du bullet journal était donc parfait !

 

Le bullet journal est très connu pour son aspect artistique. Certains sont de véritables oeuvres d’art, pleines de couleurs, de dessins, de collages, de pages structurées, etc.
 
Ce n’est absolument pas indispensable :

  • c’est TON carnet, tu fais comme TU veux,
  • ce n’est pas nécessaire pour mieux t’organiser,
  • la preuve : M. BUJO aka Ryder Carroll est un minimaliste du genre.

 
 

 
 

2 | 5 bonnes raisons de l’adopter

 
 

Je pourrais passer des heures à te dire à quel point le bujo c’est super méga trop bien, mais on va rester dans le concret.

 

  • Tu as une mémoire externe

 
Fini les oublis. Tu inscris tout : tes idées, tes rendez-vous, tes coups de coeur, ta to do list, les anniversaires, tes projets, les évènements auxquels tu aimerais participer…

En confiant à ton carnet la lourde tâche de retenir toutes ces informations, tu es sûr(e) de ne plus rien oublier.

 

  • Tu libères ton esprit

 

Puisque ton carnet retient tout à ta place, pourquoi encombrer ton cerveau ?

Voilà un super moyen de faire baisser ta charge mentale. Gain d’efficacité garanti.

 

  • Tu mets de l’ordre dans ta tête

 

En posant les choses par écrit, cela te permet de clarifier tes idées.

En plus, tu pourras y revenir plus tard pour avoir plus de recul.

 

  • Tu disposes de la bonne information au bon moment

 

Toi aussi, tu as des idées soudaines à des moments improbables ? Et tu sèches au moment de t’en souvenir ?

En écrivant tes pensées ou informations immédiatement dans ton carnet, tu les retrouveras toujours quand tu en auras besoin : tout est centralisé au même endroit.

 

  • Tu gardes des traces

 

Ton évolution personnelle ou professionnelle, tes grands succès comme tes petits bonheurs, les faits marquants…

Tu peux les garder en mémoire grâce à ton bujo, et les relire quand tu veux te replonger dans les souvenirs, quand tu as besoin de positiver ou relativiser, dans les coups de mous pour te rappeler qu’en fait tu es une personne géniale à qui il arrive de belles choses et qui peut y arriver 🙂

 
 

 
 

3 | Comment créer ton propre bullet journal

 
 

C’est bien beau de savoir ce que c’est et à quoi ça sert, mais comment créer ton bullet journal ?

Retiens une règle fondamentale : c’est un outil sur mesure pour toi. Sens-toi libre de l’adapter à tes besoins, ton fonctionnement pour qu’il soit le plus utile, efficace et agréable à utiliser pour toi.

 
Oublie les complexes si tu n’as pas une âme d’artiste ou pas le temps/l’envie d’utiliser tes talents sur ton bujo.

De même, choisis le support qui te convient le mieux. Le plus plébiscité est sans doute le carnet de Leuchturm ou Moleskine, mais figure-toi que je ne quitte pas mon petit cahier Oxford à petits carreaux, le même que dans mes années lycée !

 
 
Voici le système de base :
 

  • des pages réservées à la chronologie, qui remplacent l’agenda : un calendrier avec l’année sur une page, un mois par page ou double-page (ou plus si besoin) pour noter les évènements à venir
     

  • des pages thématiques (souvent appelées collections) : par exemple une check-list ou un process, une liste de livres à lire,…
     

  • des outils facultatifs comme le tracker pour suivre un élément jour après jour
     

  • une partie mise à jour au fur et à mesure basée sur des to do list.

 
C’est une synthèse très rapide mais je te suggère ces articles qui sont très bien faits pour t’expliquer le fonctionnement du bullet journal et sa création :

 

 
Et voici mon bujo d’un esprit minimaliste en images :

bullet-journal-JALP-2 | J'aime la paperasse

Page mensuelle où je peux noter avec beaucoup d’avance, et avoir une vue globale sur le mois

 
 
bullet-journal-JALP-1 | J'aime la paperasse

Exemple de « collection » : une page pour établir un process

 
 
bullet-journal-JALP-3 | J'aime la paperasse

L’essentiel de mon bujo : les pages « au fil de l’eau » que je remplis chaque jour

 
 
bullet-journal-JALP-4 | J'aime la paperasse

Le système de puces que j’utilise

 
 
Par rapport au concept de base, j’ai supprimé la page index, ainsi que la page hebdomadaire mais temporairement, car j’en aurai à nouveau besoin pour m’organiser en mai.

Tu peux donc constater qu’avec un système aussi épuré, non seulement c’est mon outil de tous les jours où je peux TOUT noter, pro comme perso, car mon cerveau ne sait pas dissocier les deux pour penser aux bonnes choses au bon moment, mais en plus il ne me prend pas beaucoup de temps !

 
L’aspect chronophage est l’inconvénient du bullet journal qui revient le plus souvent mais en l’adaptant à tes besoins ce n’est pas forcément le cas.

 
 

Aujourd’hui il existe de nombreuses alternatives, et je pense essayer quelques « super agendas » que je trouve vraiment très tentant… Pas sûr qu’ils me fassent abandonner le bullet journal mais ils conviendront parfaitement à d’autres personnes en quête d’organisation.

 
 

 
 
Suggestions d’articles :
Challenge 1 jour 1 article : la liste des 30 publications
10 façons de booster ta productivité
S’organiser, ça s’apprend !
Mes 10 astuces pour rester organisée au quotidien

 

 
Le bullet journal : outil d'organisation ultime #jaimelapaperasse #entrepreneuriat #blog
 

Laisser un commentaire

Retour haut de page