fbpx

S’organiser, ça s’apprend !

L'organisation est ton point faible ? Pourtant, tu sais que cela t'aiderait au quotidien. Bonne nouvelle : tu peux apprendre à mieux t'organiser ! Un article de J'aime la paperasse. #organisation #entrepreneuriat

 

Quand je partage mes astuces d’organisation, j’ai (très) souvent des réponses qui laissent entendre que les astuces pour s’organiser, c’est bon pour ceux qui savent s’organiser. « Non mais moi j’y arriverai jamais » « Ce n’est pas pour moi » « Je ne suis pas douée pour ça, pas comme toi »

Tu te reconnais dans une de ces phrases ? Pourtant… Etre organisé, ça s’apprend. Tout simplement. Certains ont une aptitude naturelle, d’autres ont reçu des notions d’organisation dès l’enfance, pour les autres c’est moins naturel mais tu as une superbe marge de progression, il faut voir le côté positif des choses !

 

 

1 | Lance-toi !

 

Comme l’a si bien dit Einstein, il n’est pas raisonnable de faire et refaire la même chose et espérer un résultat différent. Bon il l’a peut-être dit un peu mieux mais je n’étais pas présente le jour où il a prononcé cette phrase.

Si tu veux que les choses changent, il faut changer ta façon de faire. Il n’y a pas de miracle. Donc la première chose à retenir c’est que pour être plus organisée tu devras AGIR.

 

Cela peut paraître évident mais… c’est un peu comme si on voulait développer une compétence, par exemple réussir à marquer des buts.

Déjà, tout le monde n’envisagera pas de devenir un expert, mais inutile d’être un sportif professionnel pour apprécier la pratique d’un sport, n’est-ce pas ?

Ensuite, même un cran en-dessous : prenons un niveau intermédiaire, largement suffisant pour une pratique agréable. Est-ce qu’il est possible d’atteindre ce niveau sans jamais toucher un ballon ? Non, évidemment !

Eh bien, c’est pareil pour l’organisation. Le point de départ sera encore et toujours de s’y mettre. Car on commence tous quelque part.

 

[ À lire également : 6 clés pour réussir tous tes projets ]

 

 

2 | Tu progresseras de toute façon

 

À partir du moment où tu passes à l’action, il se passe des choses.

Cela peut être un réel changement dans tes habitudes : te lever plus tôt, préparer la journée du lendemain, suivre une check-list dans ton travail, instaurer des routines…

Forcément, chacune des actions que tu vas mettre en place sera susceptible de porter des fruits. Et crois-moi, chaque petite action compte : même si tu ne gagnes pas beaucoup de temps, tu as un bénéfice quelque part. Peut-être au niveau de ton bien-être parce que tu t’es dégagé du temps pour toi, peut-être au niveau de ta charge mentale parce que tu t’es libéré(e) d’une préoccupation, ou encore en efficacité.

Dans tous les cas, tu gagnes au moins une chose. Tu réussis. La satisfaction que procure une victoire, même infime, t’aide à entrer dans un cercle vertueux : tu t’engages à faire quelque chose, tu réussis à le faire, tu ressens une certaine satisfaction, et tu as plus confiance en toi pour aller plus loin.

Le changement passe aussi par un état d’esprit. Celui de se conditionner à reprendre la main sur ton quotidien. Et aussi celui d’accepter de ne pas pouvoir TOUT maîtriser. Le lâcher prise, c’est ce vaste concept autant adulé que décrié, voire incompris…

Alors on ne va pas partir dans des débats philosophiques ni des études de la psychologie humaine, mais on a tous une tendance naturelle à vouloir maîtriser les choses. Tout simplement parce que l’absence de contrôle de la situation nous met dans une situation d’inconfort, et l’instinct de l’homme va vers la sécurité.

Sauf que là où cela devient problématique, c’est que concrètement, il y a énormément de choses hors de contrôle dans notre quotidien.

Quand on apprend à s’organiser, on apprend en même temps à faire la différence entre ce qui est de notre responsabilité, ce sur quoi on peut agir, et ce qu’il vaut mieux lâcher, ne serait-ce qu’un peu… Mais c’est plus facile à dire qu’à faire, nous sommes bien d’accord.

 

 

3 | Tu n’y arriveras pas tout de suite

 

Merci Stéphanie, ça c’est de l’encouragement !

Non sans blague, ce que je veux te dire c’est que tu ne dois pas te mettre la pression. Tu ne pourras pas tout changer du jour au lendemain, au risque de te décourager rapidement et de dire « tu vois, ça ne marche pas tes histoires là » !

Tu feras un pas, tu te rendras compte que ça marche ou que ça ne te convient pas. Alors tu feras autrement, jusqu’à ce que tu trouves ce qui te convient.

 

Revenons à l’exemple du sport. Si on veut réussir à marquer des buts à tous les coups, que l’on fait un tir et qu’il est raté. Peut-on en déduire qu’on sera incapable de marquer un but pour tout le reste de notre vie ? Est-ce qu’on mérite de s’auto-flageller, se traiter de « nul », et abandonner ?

Si cela te paraît absurde, il en est de même pour l’organisation. Parfois, ça marche, d’autres fois non. Mais on a tout une vie pour progresser, le tout étant d’apprendre des échecs pour tenter de rectifier le tir.

Et comme pour tout, il faut de la pratique pour apprendre et pour ancrer les habitudes.

 

 

 

4 | Garde des traces de tes avancées

 

Même si tu sais au fond de toi que tu progresses, parfois tu peux avoir le sentiment de faire des efforts et de toujours galérer question organisation ou te sentir débordée. Il est bon de pouvoir relativiser, en regardant non seulement là où tu veux aller, mais aussi d’où tu viens.

N’hésite pas à noter ton point de départ, ton parcours, tes petites victoires du quotidien ou à échanger avec ton entourage pour te rendre compte que tu avances, à ton rythme.

L’important ce n’est pas de reproduire l’organisation de X ou Y mais c’est de trouver ton rythme, tes outils, tes règles pour être en harmonie avec ton quotidien. Et juste ça, crois-moi, c’est énorme.

 

Il s’agit d’une de mes petites habitudes bien ancrées et qui m’a déjà sauvé la mise plus d’une fois, ne serait-ce que pour sortir du mood « je n’y arrive pas, ça ne marche pas, ça ne va pas assez vite ».

Pour cela, il faut choisir le support qui te convient le mieux, et qui sera disponible pour être reconsulté plus tard. Un simple carnet peut parfaitement faire l’affaire.

Ensuite, au quotidien, tu inscris chaque petite victoire, ce que tu réalises, tes objectifs, bref : tout ce qui reflète ta situation à l’instant T et les petits pas que tu réalises.

 

Et quand tu as un coup de mou, tu peux constater à quel point tu as progressé et savourer le chemin parcouru 🙂

 

[ À lire également : Mes 10 principes pour rester organisée ]

 

 

5 | Accepte les aides extérieures

 

On n’arrive pas toujours à faire appel à des tierces personnes pour nous aider. Pourtant, cette aide peut être si précieuse ! On voudrait tout gérer soi-même, que tout soit si parfait, mais parfois tu as besoin de souffler.

Il n’y a pas de raison de tout assumer lorsqu’on n’est pas seule responsable du foyer.

Au travail, c’est pareil, il faut apprendre à déléguer, ou en tout cas recevoir le soutien d’une autre personne. Il y a diverses possibilités, pour gagner du temps directement en te débarrassant de tâches chronophages, ou en faisant appel à un spécialiste de son domaine au lieu de t’escrimer à tenter de bidouiller, ou encore en te formant pour prendre des raccourcis.

 

L’idée, c’est de ne pas rester seul dans son coin. Et c’est valable en matière d’entrepreneuriat : un business qui se porte bien et qui évolue n’est jamais l’affaire d’une personne en solo perso. D’une façon ou d’une autre, on a besoin les uns des autres pour avancer.

Bien sûr, selon le type d’aide extérieure que tu sollicites, la façon de procéder et l’impact seront totalement différents. Ton entreprise, c’est un peu ton bébé, c’est toi qui l’a conçue et tu t’es tant investie dedans. Alors, il est normal d’avoir du mal à prendre de la distance avec certains aspects, de faire confiance à quelqu’un pour y apporter sa contribution.

 

Alors, apprendre à mieux t’organiser, tu t’y mets quand ?

 

 

Le sujet de l’organisation t’intéresse ? Alors je te suggère ces articles :
10 astuces pour booster ta productivité
Les routines, un moyen simple d’être plus productif
On a tous besoin des autres pour avancer

2 réflexions sur “S’organiser, ça s’apprend !”

  1. Mon dieu si je devais définir le temps que j’ai mis à RÉELLEMENT être organisée au quotidien… je pense que mon cheminement a pris une petite année ! Ça ne s’apprend pas du jour au lendemain ça c’est clair 🙂

    1. Oh oui c’est loin d’être évident ou instantané, mais quand on arrive à poser des bases ouf ! Ça change la vie 🙂

Laisser un commentaire

Retour haut de page