fbpx

Comment créer son organisme de formation

Tu as des compétences ou une expérience que tu souhaiterais partager ? Peut-être même que tu as déjà une activité de formation en ligne, en tant qu'infopreneur... Mais ce serait bien que tes clients puissent s'inscrire à tes formations avec une prise en charge financière. Alors, comment faire pour rendre tes formations ouvertes aux financements ? Podcast & article de blog de J'aime la paperasse #businessenligne #entrepreneuriat

Cet article de blog est une transcription de l’épisode de podcast « Comment créer son organisme de formation », disponible sur cette page et sur toutes les plateformes de podcast. Tu peux donc profiter de sa version audio intégrale !

 

Aujourd’hui, on peut vraiment dire que la formation a le vent en poupe. On n’a certainement jamais eu autant d’offres de formation grâce à la formation en ligne.

Il suffit d’avoir une expertise, une expérience, quelque chose à partager et on peut la rendre accessible au monde en créant ses propres formations et en les vendant sur Internet. En général, on va considérer qu’il s’agit de la vente de produits digitaux, donc ce que l’on appelle les infopreneurs.

D’ailleurs, même si je ne me reconnais pas forcément en tant qu’infopreneuse à part entière, je dois bien reconnaître que c’est probablement grâce à cela que je me suis lancée, parce que cela m’a permis de réaliser tout simplement que c’était possible. Qu’on pouvait partager ses compétences et les transmettre ainsi, à travers des formations sur Internet, et avoir une activité totalement en ligne – tout en gardant l’humain, c’est tout à fait compatible.

Et c’est comme cela que je me suis lancée petit à petit.

 

 

Infopreneur ou formateur ?

 

En revanche, on fait souvent une distinction entre les activités d’infopreneur et de formateur.

Dans l’activité de formation, il y a forcément une forte valeur d’amélioration continue, un positionnement qui fait qu’on s’engage à être suffisamment présent auprès de ses stagiaires, ne serait-ce qu’en leur permettant de poser leurs questions et d’obtenir une réponse personnalisée.

L’accompagnement fait vraiment partie de la formation. Et ça, c’est quelque chose que les infopreneurs peuvent très bien faire – et beaucoup le font – mais c’est obligatoire quand on est formateur.

 

D’ailleurs, j’avoue que j’ai pas mal tâtonné sur cette question d’accompagnement, à savoir sous quelle forme je pouvais le proposer pour qu’il réponde à un vrai besoin et que cela reste gérable à mon niveau.

Il y a eu une session avec un accompagnement de groupe, et c’était un groupe très dynamique, une très bonne expérience, mais c’est parce que cette session a été réalisée à une période particulière. Sur les sessions suivantes, je me suis rendu compte que cela ne répondait vraiment pas au besoin.

Du coup, j’ai réadapté cet accompagnement et ce que j’ai mis en place aujourd’hui, c’est simplement de me rendre disponible. On peut me poser ses questions sur la plateforme de formation ou par mail et je m’engage à répondre assez rapidement de façon personnalisée, au cas par cas.

 

En plus, c’est intéressant parce que le fait de recevoir ces questions te permet de te rendre compte de ce qui n’est pas suffisamment clair, de compléter, de rajouter des modules, savoir les questions récurrentes, etc.

Et tout cela aide justement dans cette démarche d’amélioration continue donc c’est vraiment positif.

La notion d’amélioration continue dans la formation passe par plein de choses : les contenus, le fait de les mettre à jour, le fait de se former personnellement – on ne peut pas faire de la formation sans se former régulièrement.

Cela passe aussi par l’amélioration du processus, de l’organisation, la façon de structurer son entreprise, l’organisation des formations en elles-mêmes. C’est vraiment quelque chose de très large.

Certains infopreneurs pratiquent toutes ces démarches, et normalement quand on est formateur, on s’engage à le faire et à pouvoir le justifier. Finalement, cela fait une grande différence, c’est presque que ça qui fait l’organisme de formation : tout le formalisme qui fait qu’on doit être en mesure de prouver à peu près tout ce qu’on fait et comment on le fait.

Il y a un suivi assez rigoureux pour avoir tous ces éléments.

 

 

Les démarches pour créer son organisme de formation et rendre ses formations finançables

 

Pour revenir à la question de base : comment créer son organisme de formation. Je parlerai des démarches que j’ai moi-même réalisées pour avoir ce statut.

 

Devenir officiellement formateur

 

La première étape, c’était la démarche de déclaration auprès de la DIRECCTE en justifiant entre autres de ma qualification, de mon expérience professionnelle, et donc prouver que j’ai des compétences qui sont en rapport avec le domaine dans lequel je veux former.

 

Ce n’était pas le plus compliqué puisque j’ai fait des études dans le cursus d’expertise comptable, ensuite j’ai travaillé un peu en comptabilité et beaucoup plus longtemps, quelques années – en fait jusqu’à maintenant – dans le domaine administratif auprès des professionnels.

Donc c’est totalement cohérent avec mon activité de formation puisque je forme dans le domaine de la création, de la gestion et du développement d’entreprise.

 

 

Pourquoi se déclarer comme organisme de formation

 

Ensuite, un des gros avantages d’être déclaré organisme de formation, c’est de pouvoir rendre ses formations finançables. C’est-à-dire de permettre aux personnes qui veulent suivre les formations de bénéficier de financements, par des fonds de financement dédiés à la formation professionnelle, par le compte professionnel personnel de formation (CPF), par Pôle Emploi, par toutes sortes d’organismes.

L’accès au financement, c’est plus ou moins pertinent selon le public auquel on s’adresse, mais clairement pour moi cela faisait vraiment sens puisque la plupart des personnes qui se tournent vers moi pour se former sont en reconversion professionnelle et généralement elles viennent du salariat.

Cela veut dire 2 choses.

 

1  | Elles découvrent un tout autre univers, la posture de chef d’entreprise, les obligations que l’on a forcément quand on devient un professionnel, la gestion d’une entreprise, comment réagir dès qu’on sort un peu du cadre…

Parce que dans l’absolu, la micro-entreprise, si on considère juste le formulaire à remplir pour la créer, ce n’est pas très compliqué. Déclarer son chiffre d’affaires chaque mois/trimestre, ce n’est pas non plus très compliqué, mais derrière il y a plein de petites choses à savoir pour gérer le quotidien ou quand il y a un couac, et là c’est vrai que ça ne s’invente pas.

Donc en général, quand on vient se former chez moi, c’est parce qu’on a ce projet de création d’entreprise et qu’on veut avoir un guide pour aborder sa création et la vie de son entreprise le plus sereinement possible.

 

2 | L’autre chose que cela signifie, venir du salariat, c’est qu’on a généralement des droits à la formation utilisables très facilement car la plupart des salariés ont des heures ou plutôt des euros sur leur compte personnel de formation (CPF).

Pour le présenter en quelques mots, le CPF c’est un peu comme un porte-monnaie électronique qui permet d’avoir une enveloppe de 500 € par an à utiliser pour des formations professionnelles.

Ce n’est pas accessible pour n’importe quelle formation, car l’organisme de formation doit remplir un certain nombre de critères pour que ses formations y soient éligibles, mais c’est quand même un très gros plus.


| À lire également :
Se former devient plus facile en 2020 grâce au CPF |

 

Et ça, c’était un de mes principaux objectifs quand j’ai fait les démarches pour être organisme de formation. Puisque généralement mon public a ce CPF, cela permet de financer sa formation, surtout qu’en phase de création d’entreprise on n’a pas forcément un gros budget alors qu’on doit investir dans pas mal de choses. Donc si on peut économiser quelques sous à ce niveau, c’est vraiment bon à prendre.

 

 

Comment rendre ses formations éligibles aux financements

 

Donc pour rendre ses formations éligibles aux financements et tout particulièrement au CPF, il y a plusieurs stratégies. J’en ai expérimenté deux.

 

Le Datadock

La première, c’est une formalité totalement gratuite, qui s’appelle le Datadock.

Le principe, c’est qu’on dépose un dossier unique pour se faire connaître auprès de la plupart des financeurs comme ayant validé un certain nombre de critères, donc théoriquement, c’est OK pour travailler avec nous.

Pour cela, il y a un gros dossier à envoyer, totalement en ligne, avec plein de documents qui prouvent toute mon organisation interne. C’est donc une démarche assez lourde à réaliser mais finalement utile.

Le fait même de préparer ce dossier oblige à mieux comprendre le monde de la formation professionnelle et à structurer ses procédés, car pour respecter tout le suivi imposé et pouvoir en apporter les preuves, on est obligé d’avoir des process suffisamment clairs et structurés et d’utiliser des outils appropriés.

En sachant qu’à côté j’avais toutes mes activités à gérer, j’ai mis environ 2 semaines à préparer le dossier seule. Avec un accompagnement, cela peut être plus rapide.

Ensuite, il faut compter à peu près 6 semaines pour qu’il soit validé. Après, j’ai juste eu à inscrire ma formation aux bons endroits pour qu’elle soit visible dans tous les annuaires officiels et sur la plateforme du CPF (moncompteformation.gouv.fr). Voilà pour la première stratégie.

 

| À lire également : Comment se faire financer ses formations |

 

La certification

La seconde stratégie est payante – et coûte même cher : la certification.

L’avantage, c’est que la certification donne automatiquement droit au Datadock. Pour l’instant, c’est facultatif mais la certification deviendra obligatoire à partir de janvier 2022 pour accéder aux financements.

Même si j’avais déjà le Datadock, j’ai choisi de passer une première certification pour faciliter les démarches vers celle qui sera obligatoire à partir de 2022. Les démarches seront moins lourdes grâce à cette étape intermédiaire.

Cela fonctionne un peu comme le Datadock, avec les mêmes critères, mais un peu plus d’exigence parce que l’organisme qui fournit la certification s’engage en son nom ; on peut même utiliser son logo, un peu comme un label.

Là encore, il faut fournir un dossier pour prouver ce qu’on le fait, comment on le fait, les processus…

 

 

Voilà donc les démarches que j’ai validées à ce jour et d’ici 2022, j’aurai la dernière étape, la certification Qualiopi.

Spécifiquement pour le CPF (compte professionnel de formation compte personnel de formation, ma langue a fourché 2 fois !!), donc abstraction faite des autres financements comme ceux qui sont propres aux activités indépendantes par exemple, il peut y avoir des démarches supplémentaires.

Elles sont beaucoup plus lourdes, mais je ne suis pas passée par ces étapes car je réalise de l’accompagnement aux créateurs d’entreprise.

 

C’est tout pour les démarches que j’ai réalisées pour devenir organisme de formation et rendre mes formations éligibles aux financements, y compris au CPF. C’est possible peu importe que l’on réalise des formations en présentiel, à distance… On peut utiliser différents formats sans problème.

Bien sûr, il faut pouvoir prouver ce qu’on fait, que les stagiaires suivent la formation, leur appréciation, etc, donc l’organisation interne est assez spécifique et beaucoup plus exigeante que la seule vente d’infoproduits, mais c’est la contrepartie.

 

Je m’arrête là pour aujourd’hui. Si tu as des questions, n’hésite pas à me contacter par mail ou sur Instagram (@jaimelapaperasse). En attendant, n’oublie pas de télécharger le bonus offert, qui contient une synthèse de cet article ainsi que des ressources pour t’aider dans tes démarches.

Tu peux aussi t’inscrire à la conférence en ligne gratuite qui se tiendra en direct mardi 15 septembre 2020 à 10 heures (avec un replay disponible pendant quelques jours) pour savoir si c’est intéressant pour toi de devenir organisme de formation et mieux comprendre comment ça fonctionne. Spoiler : en général, c’est intéressant, tant pour tes clients que pour ton business…

Et si tu veux te faire accompagner dans les démarches, je te propose une formation dédiée, animée par une formatrice qui fait du travail de qualité avec qui j’ai déjà travaillé, notamment pour obtenir ma certification.

Comment créer son organisme de formation et rendre ses formations éligibles aux financements

 

Cet article t’a plu ? Voici d’autres articles qui peuvent t’intéresser :
Comment se faire financer ses formations
Se former devient plus facile en 2020 grâce au CPF

 

6 réflexions sur “Comment créer son organisme de formation”

  1. Merci pour toutes ces informations bien utiles car j’ai commencé en parallèle de mon projet de m’y intéresser…YJ

  2. Vincent VERDIER

    Merci pour l’article c’est très intéressant ! Je suis moi même organisme de formation et comme vous j’en suis à la certification Qualiopi qui est beaucoup de travail et surtout il y a une dimension interprétation par l’auditeur qui me fait énormément peur… Mais si ça peut permettre de tirer la qualité des organismes de formations vers le haut pourquoi pas 😉

Laisser un commentaire

Retour haut de page