J'aime la paperasse

Création & gestion d'entreprise - Organisation

Les cotisations sociales en micro-entreprise

Les cotisations sociales sont inévitables quand tu crées ton entreprise. Combien ça coute ? Comment ça marche ? Réponse dans cet article. #jaimelapaperasse #entreprise #creation #microentreprise #autoentrepreneur #entrepreneuriat #freelance #blog

 
 
Dans la série des fondamentaux, voici les cotisations sociales. Avant même de s’intéresser à l’entrepreneuriat, on a tous une première notion des cotisations sociales : ça coûte cher.

Eh oui ! C’est un gros poste de charges pour toutes les entreprises (et pour les salariés aussi, mais là on ne s’en rend pas vraiment compte).

 
Focus rapide sur les cotisations sociales de la micro-entreprise.

 
 

1 | Le principe

 
 
Ce qui caractérise la micro-entreprise, c’est avant tout son régime fiscal et social.

Côté cotisations sociales, c’est très simple : on applique un pourcentage à ton chiffre d’affaires.

 
Voilà ce que ça donne en chiffres :

  • Pour une activité de ventes de biens physiques : 12,8 %
  • Pour une activité de prestations de services/libérale : 22 %

Tout simplement.

 

 
Le chiffre d’affaires à déclarer en micro-entreprise est toujours le chiffre d’affaires encaissé, quelle que soit ton activité.

Si tu as réalisé une vente ou une prestation de services mais que ton client ne t’a pas encore payé, tu ne dois donc pas encore déclarer le chiffre d’affaires correspondant, même si tu as déjà émis la facture.
 

 
 

| A lire également : La micro-entreprise, c’est quoi au juste ? |

 
 

 
 

2 | L’exonération de début d’activité

 
 

Depuis le 1er janvier 2019, tous les créateurs d’entreprise ont droit à l’ACRE : aide à la création ou à la reprise d’entreprise.

Le principe, c’est une exonération de cotisations sociales étalée sur les 3 premières années de la micro-entreprise.

 
Tu as donc droit à une réduction de 75 % des cotisations la première année d’activité, puis 50 % et enfin 25 % pour la troisième année.

 
Voici donc les taux en début d’activité :

 

Avec ACCRE Sans ACCRE
Année 1 Année 2 Année 3
Vente de marchandises 3,2 % 6,4 % 9,6 % 12,8 %
Prestations de services 5,5 % 11 % 16,5 % 22 %

 
 

| A lire également : L’ACRE, une précieuse aide |

 
 

 
 

3 | Ce que tu devras faire

 
 

C’est tout le côté simplifié de la micro-entreprise.

Pour payer tes cotisations sociales, tu dois juste déposer une déclaration de chiffre d’affaires chaque mois ou chaque trimestre, selon le choix que tu as fait lors de ta création d’entreprise.

 
La déclaration se fait en ligne sur lautoentrepreneur.urssaf.fr, au plus tard le dernier jour du mois suivant à 12h.

Tu peux également modifier ta déclaration en ligne dans ce délai, si tu te rends compte d’une erreur.

 
 

| A lire également : Comment créer une micro-entreprise ? 5 étapes essentielles ! |

 
 

 
 

4 | Ce que tu vas vraiment payer

 

En réalité, tu paieras plus que les cotisations sociales.

 
Heureusement que le calcul est automatique quand tu fais ta déclaration en ligne, parce qu’il y a également :

  • la contribution à la formation professionnelle (CFP) : 0,1 % pour les commerçants, 0,2 % pour les activités libérales ou 0,3 % pour les artisans
  • la taxe pour frais de chambre de commerce, pour les commerçants : 0,007 % à 0,044 %
  • la taxe pour frais de chambre de métiers et de l’artisanat, pour les artisans : 0,22 à 0,48 %
  • le versement libératoire si tu as pris cette option : 1 % pour les ventes, 1,7 % pour les prestations de services commerciales ou artisanales, 2,2 % pour les activités libérales.

 
L’addition finale est tout de même un peu plus salée !

 
Voilà pour ce bref article, mais tout de même il fallait bien en parler à un moment non ?

 
 

 
 
Suggestions d’articles :
Challenge 1 jour 1 article : la liste des 30 publications
Comment créer une micro-entreprise : 5 étapes indispensables
Micro-entreprise : les nouveautés 2019

 

 

 

Laisser un commentaire